LE BLEU D’AUVERGNE PREND LE CHEMIN DE LA VALORISATION

AOP // Suite aux différentes actions menées par le réseau FDSEA-JA, les entreprises laitières se sont engagées à communiquer sur le prix qui sera appliqué pour le lait transformé en bleu d’Auvergne.

Alors qu’en mars 2009 l’accord- cadre pour la valorisation des quatre fromages AOP d’Auvergne marquait le début d’une nouvelle ère, le bleu d’Auvergne restait en retrait avec une valorisation de seulement 5 €/1 000 litres, là où ses “collègues” partaient à 30 €/1 000 litres. L’absence de cahier des charges avait alors justifié ce niveau de prix. Il était néanmoins spécifié dans l’accord-cadre signé par les membres de la filière que le niveau de prix du bleu d’Auvergne rejoindrait les autres AOP “à condition que le nouveau cahier de charges soit effectif”. Huit ans plus tard, tandis que le prix du lait AOP d’Auvergne affiche un différentiel supérieur de 50 à 60 €/1 000 litres selon les entreprises au lait conventionnel, les producteurs perçoivent entre 4 et 10 €/1 000 litres sur la part du lait transformé en AOP bleu d’Auvergne. Avec un taux de transformation inférieur à 10 % en moyenne sur la filière, la rémunération de l’engagement des producteurs en bleu d’Auvergne n’atteint pas 1 €/1 000 l sur la totalité du volume livré par les producteurs en 2017.
Aboutissement du nouveau décret bleu d’Auvergne
Lire la suite de l’article de L’Union du Cantal

© Crédit photo / L’union du Cantal

Afficher plus
Fermer